• facebook-square
  • Twitter Square

Les Aventures singulières (1982)

 

Paris, Minuit, 1982.

 

Présentation :

« Ce pourrait être un roman, finalement, puisqu'il n'y a qu'un seul personnage, tout au long, qui en rencontre d'autres. Des errances, des effusions, des voyages, des coups de cœur. Mais il y a aussi des interstices, des sautes de temps entre les histoires, et ce sont plutôt les épisodes d'une vie arrachés à la longue trame du journal intime. Tout ce qui a fait exception au quotidien, dans un laps de trois ans, et qui l'a déséquilibré, menacé…
Hervé Guibert »

Editions de Minuit


Hervé Guibert à propos des Aventures singulières :

« […] les errances répétées, liées à des déplacements, des coups de foudre et des infidélités au destinataire principal du journal…ont donné Les Aventures singulières.»

« Entretien avec Hervé Guibert », par Daniel Arsand et Jean-Michel Quiblier, Masques, Hiver 1984/85, p.72.


Extrait :

« Yvonne m’a dit qu’il me fallait vivre les situations pour les écrire, comme par honnêteté. Je pourrais imaginer cette situation qui m’amènerait à étrangler l’enfant et me constituer assassin, comme par honnêteté vis-à-vis de l’écriture, donc vivre l’amnésie qu’elle a programmée. »

Hervé Guibert, Les Aventures singulières, Paris, Minuit, 1982, p.49.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now